Biographie

 FORMATIONS, DIPLOMES

 

Philippe BOILLOT débute l’apprentissage de la musique et du trombone à coulisse à l’école de musique de l’Harmonie Municipale d’Audincourt. Il intègre rapidement toutes les formations de cette association : orchestre de variété, big band, quatuor de trombones et grand orchestre d’harmonie. Il décide très tôt de se consacrer entièrement à la musique et obtiens le  Baccalauréat Technique de la Musique et de la Danse, mention assez bien en 2005 au Lycée Pasteur de Besançon (25000).  L’année suivante, il gagne le Grand Prix d’Excellence de la Fédération Musicale de France en trombone et formation musicale à Paris.

Ayant intégré le conservatoire de musique de Besançon, il poursuit son cursus en trombone classique, formation musicale, musique de chambre, musique assistée par ordinateur, harmonie et contrepoint et obtiens en 2008 le Diplôme d’Etudes Musicales ainsi que le Prix de Perfectionnement de musique de chambre. Parallèlement, il débute un cursus jazz au conservatoire de musique de Belfort avec Frédéric Borey.

A l’obtention du diplôme d’études musicales, il décide de se consacrer entièrement au jazz et aux musiques improvisées et entre au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il y apprend le trombone jazz avec Phil Abraham, mais aussi les rythmes indiens, l’arrangement pour petites formations et pour big band. Il obtient en 2011 le Bachelor « jazz et musiques légères », spécialité trombone jazz avec mention Distinction.

Attiré par la composition, il décide de revenir au conservatoire de Montbéliard pour y suivre l’enseignement de Jacopo Baboni Schilingi, Lorenzo Bianchi, Giacomo Platini et Laurent Riou. Depuis 2014, il se perfectionne en tuba auprès de Laurent Zemp.

 

ENSEIGNEMENT :

 

De 2006 à 2008, l’école de musique d’Etupes lui confie la classe de trombone.

De 2007 à 2008, il enseigne la formation musicale et le trombone à l’école de musique du Pays du Doubs Central à Baume les Dames et Clerval.

De 2008 à 2011, il enseigne le trombone et l’improvisation jazz à l’école de musique de l’Union Delloise à Delle.

Depuis 2007, il enseigne l’improvisation jazz et les musiques actuelles à l’Harmonie Municipale d’Audincourt.

Il est vacataire au Conservatoire de musique de Montbéliard depuis 2012 ou il enseigne la formation musicale, l’histoire de la musique classique et l’improvisation jazz.

Il enseigne la formation musicale, le trombone et l’improvisation, et encadre des petits orchestres à l’Harmonie d’Hérimoncourt depuis 2012.  Il dirige l’orchestre d’harmonie depuis septembre 2013.

Il est directeur musical du Jazz Band 007 de Valdoie depuis 2012.

Depuis 2013, il enseigne le trombone, le tuba, la musique de chambre et l’improvisation jazz à l’Ecole Intercommunale du Pays d’Ornans.

Il est professeur de formation musicale à l’école de musique de L’isle sur le Doubs d’ octobre 2014 à juin 2015.

Il est directeur musical et compositeur/arrangeur de l’orchestre d’harmonie des Pays de Chaux depuis décembre 2014.

Il enseigne le trombone à l’Harmonie Municipale d’Audincourt depuis septembre 2015.

Il enseigne le trombone et le tuba à l’Harmonie Municipale d’Exincourt depuis le octobre 2015.

 

COMPOSITIONS :

 

A partir de 2005, Philippe Boillot participe à plusieurs formations de musique actuelle en tant que tromboniste et compositeur :

Le groupe de ska-reggae Taste in vibes pour lequel il a composé Jamaïcan waves ; Lorelei ; Avenir ; Orientale ; Soleil noir dont certaines sont gravées sur deux albums Move on en 2007 et What’s going on en 2009.  De nombreux concerts sont donnés dans des salles de musiques actuelles à travers toute la France.

La fanfare de rue Guigui’s Brass Band grave son album Surf in paradise en 2009 avec certaines de ses compositions Sahara ska ; Funqui ; Jamaïcan waves ; Bahia ; Ghost dance ; B007 ; Œil des rues ; Shadows Street ; La techno du Phy.

En 2012,  il rejoint la formation funk nommée Pocket full of funk. Le groupe mélange des standards de funk revisités et des compositions personnelles.

Passionné par le grand orchestre d’harmonie, il compose en 2012 Play the game et Psychotique ouverture pour un centre aéré de jeunes musiciens débutants nommé Vacances Musicales à Audincourt. En juillet 2013, sa pièce Jamaïcan Waves est jouée par ce même orchestre lors des 5 concerts régionaux de fin de stage. Des enregistrements sonores sont gravés chaque année durant le stage.

Sa pièce Bahia (ska instrumental) a été jouée par l’orchestre junior de l’Harmonie Municipale d’Audincourt en 2012.

Il a composé d’autres pièces pour orchestre d’harmonie dont Elixir (hip-hop avec rappeur) ; I Amsterdam (reggae instrumental).

Il participe en juin 2013 à la création de l’opérap Ici le bout de la chaine avec le rappeur La Canaille et le conservatoire de Montbéliard en écrivant trois arrangement Arrêtez ce train ; L’eau monte et Ni dieu ni maître.  Le projet aboutit sur deux concerts : un à la Scène Nationale de la Mals à Sochaux et un au festival Rencontre et Racines à Audincourt.

Directeur du Jazz Band 007, il compose Shadows Street pour big band. L’œuvre est jouée à plusieurs concerts en Franche-Comté et reste au programme.

Il arrange pour l’orchestre d’harmonie d’Hérimoncourt la musique de Smoke on the water et réalise un Medley Skatalites autours des compositions du groupe de ska jamaïcain The Skatalites. Pour la saison musicale 2013-2014, il arrange un programme complet inédit sur les musiques de jeux vidéo avec notamment les musiques d’Angry Birds ; Skyrim ; Mario ; GTA 4 ; Tetris ; The Legend of Zelda ; Game of Thrones ; Donkey Kong ; Mortal Kombat ; Doom et Street Fighter. Le ciné concert a charmé le public. Vous pouvez en écouter des extraits ici !

En 2015, il arrange un programme sur mesure pour l’Harmonie d’Hérimoncourt sur les thème des chansons à succès de l’année 2014 (Stromae ; Pagny ; Black M. ; Zaz ; …) Le programme est interprété avec la chorale du collège des Quatre Terres d’Hérimoncourt lors de l’anniversaire des 140 ans de l’harmonie organisé le samedi 30 mai 2015 et le samedi 06 juin 2015. Des concerts seront aussi donnés à Audincourt.

Il travaille également avec l’Orchestre d’Harmonie des Pays de Chaux pour lequel il arrange et compose le spectacle « WW II » commémoratif sur la seconde guerre mondiale dont la première a eu lieu le vendredi 08 mai 2015 à Arc et Senans. Il compose Opération Neptune en hommage au débarquement et Rose des sables en hommage à la guerre du désert. Il transcrit Rabbie Jacob puis Carmina Burana pour cette même formation.

Le 28 juin 2016 marque l’aboutissement d’un an et demi de travail sur les Variations Utopiques pour quatuor à cordes et électronique. Les variations utopiques regroupent dix compositions de musiques de films très connues du grand public et arrangées par Philippe Boillot pour quatuor à cordes et électronique : La panthère rose ; James Bond 007 ; Pulp fiction ; Le parrain ; Le bon, la brute et le truand ; L’exorciste ; Mission impossible ; Les simpsons ; Pirates des caraïbes ; Star wars. Chaque thème est revisité en trois versions : typique (arrangement clasique), atypique (arrangement et techniques instrumentales plus élaborés), et utopique avec intégration de l’électronique en temps réel ou non. Ce recueil pédagogique s’adresse à de jeunes interprètes afin qu’ils apprennent les pratiques instrumentales du quatuor à cordes classique et contemporain, mais est également destiné aux concerts. Un premier concert fut donné le 28 juin 2016 aux bains douches de Montbéliard par le quatuor « les drôles de dames ».

En novembre 2016, il compose le jingle Groovy Station pour l’orchestre d’harmonie de Rummersheim. Le jingle représentatif de l’orchestre sera joué en ouverture de chaque concert.